Messages

Félicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi BerthierFélicitations Atome B Voltigeurs Champions Tournoi Berthier

Ouellet vise la Ligue américaine

 
Comme tous les joueurs de hockey de son âge dans le circuit Courteau, Nicolas Ouellet souhaite atteindre la LNH un jour. Même s’il est conscient que son parcours sera plus long, ses objectifs sont déjà bien précis : «Je veux jouer dans la Ligue américaine à 21 ans».

Même si ses buts sont bien clairs dans sa tête, Nicolas Ouellet se concentre uniquement sur le court terme. «Présentement, je pense seulement à la saison. Pour ce qui est du reste, le temps va arranger les choses», assure celui qui disputera sa dernière année junior l’an prochain.

Après trois ans à porter le vert des Foreurs, Ouellet est devenu un joueur indispensable à l’attaque de la formation abitibienne. «Nicolas joue sur toutes les situations. C’est l’attaquant qui joue le plus pour nous cette année et avec sa vitesse et son expérience, c’est un gros plus pour l’équipe», a souligné l’entraîneur-chef des Foreurs, Pascal Rhéaume.

Même si les blessures ne l’ont pas épargné depuis le début de son parcours junior, Ouellet a trouvé les moyens de tirer son épingle du jeu. Son cheminement qui l’a mené si loin a commencé il y a plusieurs années, dans la structure du Phénix. «J’ai commencé à avoir une grosse progression dans le Midget espoir. Je jouais autant sur l’avantage numérique que sur le désavantage numérique. Ça s’est ensuite poursuivi dans le Midget AAA, puis finalement dans la LHJMQ», explique l’ancien porte-couleurs du Phénix du Collège Esther-Blondin.

«Je crois que la progression, c’est la clé dans le junior. Quand on progresse, on voit les résultats», a confié Nicolas Ouellet. Le rapide attaquant a d’ailleurs expliqué que la vitesse est l’aspect de son jeu sur lequel il a le plus travaillé dans les dernières années. Il se démarque aujourd’hui notamment par sa rapidité sur la patinoire.

Cette saison, en 36 matchs, Ouellet a cumulé une fiche de 14 buts et 14 mentions d’aide, pour un total de 28 points. Il totalise 86 points dans le circuit Courteau en carrière.

Photo: Dany Germain

 

Partenaires

McDonalds
W Broderie Serigraphe

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Dernières nouvelles

Partenaires

Complexe J.C. Perreault
Little Caesars Pizza Mascouche
McDonalds
Armada